Fédération du Val d'Oise

Fédération du Val d'Oise
Accueil
 
 
 
 

« Chômage en forte hausse : sortir de cette spirale »

Argenteuil, le 27 novembre 2015

 

 

Déclaration de Jean-Michel Ruiz, Secrétaire départemental du PCF95,

« Chômage en forte hausse : sortir de cette spirale »

 

Il y a un mois, je déclarais à propos des chiffres « à la baisse » du chômage : « ces chiffres ne traduisent aucune reprise sérieuse de l’emploi. Le gouvernement refuse de sortir de la politique d’austérité qui continue de détruire les bases du vivre ensemble tout en aggravant le chômage et la pauvreté ». Il y a des jours où l’on aimerait se tromper…

Malheureusement les chiffres annoncés aujourd’hui annoncent une hausse de 0.7% (la plus forte de l’Ile de France) ce qui porte le nombre de demandeurs d’emplois à 101 610 (soit 5130 chômeurs de plus en un an !).

Tant que le gouvernement privilégiera aveuglément la politique de l’offre (aides sans contrôles aux entreprises) à celle de la demande (nécessaire augmentation du pouvoir d’achat), nous ne sortirons pas de cette spirale infernale. Quand on sait qu’en 2014, 269 entreprises Valdoisiennes ont bénéficié de 71 millions d’euros au titre du CICE (chiffres Préfecture) et que l’on met en parallèle les chiffres du chômage, on est en droit de s’interroger sur l’efficacité d’une telle mesure.

Cela confirme que le CICE ne sert qu’à financer la spéculation et ne pèse en rien sur l’emploi et la formation.

La même logique s’applique en ce qui concerne les aides départementales et régionales. C’est pourquoi, avec notre liste « Nos vies d’abord ! », nous demandons de conditionner les aides aux entreprises à des résultats sur l’emploi. Il en va de même lors d’un passage d’un marché public où la clause sociale doit être contraignante et amplifiée. Par exemple, des critères nouveaux doivent être ajoutés comme le taux de CDI dans l’entreprise.

Nous annonçons aussi la création de créer 10.000 emplois dans les transports Franciliens (5 000 conducteurs et conductrices, 2 000 pour la présence humaine plus que jamais nécessaire et 3 000 pour la maintenance). Ajouté à notre proposition de relance de la construction et de la rénovation de logements (près de 170.000 emplois) et nos ambitions en matière de santé, d'éducation, de culture, de sport, ce sont 200 000 qui seront créés en Ile de France. En ce qui concerne le financement nous avons des propositions qui sont tout à fait réalistes pour la région la plus riche d’Europe.

Pour nous, que ce soit au niveau national ou régional, la solution passe par une politique qui rompe réellement avec l’austérité.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.