Fédération du Val d'Oise

Fédération du Val d'Oise
Accueil
 
 
 
 

Air France : Stop à la provocation de la direction !

Argenteuil, le 13 octobre 2015

 

Déclaration de Jean-Michel Ruiz, Secrétaire départemental du PCF95,

suite aux arrestations de salariés d’Air France

 

Après les incidents à Roissy le 5 octobre dernier, le gouvernement, plutôt que d'apaiser les tensions et de retourner à la table des négociations, choisit la provocation. Les salariés d'Air France sont traités comme des criminels, arrêtés chez eux devant leur famille au petit matin.

Le gouvernement et la direction jouent l'humiliation et s'enfoncent dans la honte.

J’ai participé hier, au côté de Pierre Laurent, au rassemblement pour exiger la libération immédiate des salariés incarcérés et l’arrêt des poursuites contre d’autres syndicalistes.

Dans cette affaire la pire violence est l’annonce froide de 2900 suppressions d’emplois par la direction d’Air France. Que vaut une chemise déchirée à côté de milliers de vies brisées ? Beaucoup si on en croit le gouvernement relayé en cela par les médias nationaux. Plutôt que d’appuyer aveuglément les puissants, le gouvernement doit prendre ses responsabilités et voter en Conseil d’administration contre le plan de licenciements.

L’état doit suspendre le versement du Crédit impôt compétitivité emploi (CICE) à Air France tant que le plan social ne sera pas remis à plat. Ce groupe a bénéficié de 109 millions d'euros de CICE, dont 66 millions en 2015. En effet, cet argent public a été détourné de son objectif affiché : aider au maintien et à la création d'emploi.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.