Fédération du Val d'Oise

Fédération du Val d'Oise
Accueil
 
 
 
 

Pierre Laurent interpelle la ministre de la santé

Un scandale sanitaire.

L’offre de soins publique dans le nord-est francilien mise à mal - Par Pierre Laurent, Sénateur Communiste de Paris  / 1er octobre 2015
Question écrite n° 18152

M. Pierre Laurent attire l’attention de Mme la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes sur les menaces qui pèsent sur l’offre de soins publique dans le nord-est parisien.

La chambre régionale des comptes d’Île-de-France relève un déficit de soins dans le nord de Paris. Ce déficit est particulièrement important pour les populations notamment précaires et défavorisées à l’est du Val-d’Oise comme le confirme l’agence régionale de santé (ARS). Il y existe notamment un manque de soins de suite et de réadaptation (SSR) encore plus marqué que dans le reste de l’Île-de-France.

C’est dans ce contexte qu’interviennent des menaces sur l’offre de soins publique dans le Val-d’Oise concernant l’hôpital Adelaïde Hautval ainsi que les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) Cèdre Bleu et Jacques Achard. Les personnels concernés, la population et les patients dénoncent un désengagement de la filière gériatrique dans cette zone, sans garantie de reprise publique. Ils estiment plus précisément que les mesures prévues dans ces établissements vont avoir pour conséquence la fermeture de 800 lits de gérontologie et impacter l’avenir de 1000 agents. Une pétition à ce sujet a été signée par plus de 7 000 personnes.

L’hôpital gériatrique public d’Adelaïde Hautval situé à Villiers-le-Bel compte une importante offre de soins de 472 lits. Il est le plus grand employeur de cette ville et est confronté à une restructuration équivalant à une fermeture. En complète opposition à cela les personnels de cet hôpital proposent que l’assistance publique - hôpitaux de Paris (AP-HP) inscrive dans son plan d’investissement les 80 millions d’euros estimés nécessaires à la rénovation de cet établissement. Il est à noter que d’autres chiffrages évoquent des sommes inférieures.

Concernant l’EHPAD de Sarcelles Cèdre Bleu les personnels soutiennent la reprise de sa gestion sous l’égide de la ville de Sarcelles et souhaitent qu’une solution transitoire permette le maintien sur place des dizaines de résidents ayant manifesté leur refus de changer d’établissement.

Quant à l’EHPAD Jacques Achard à Marly la Ville il est également en grande difficulté. La municipalité - en coordination avec les personnels et leurs représentants syndicaux - cherche des solutions en vue d’y sauvegarder l’offre de soins publique.

Face à une telle situation l’intérêt général commanderait de prendre dans ce territoire comme dans le reste du pays, des mesures en vue de sauvegarder l’offre de soins publique, l’avenir des agents et par conséquent une culture et des compétences de services gériatriques reconnues. Il lui demande ce qu’elle compte faire en ce sens.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.