Fédération du Val d'Oise

Fédération du Val d'Oise
Accueil
 

Facebook
 
 
 
 

« Pour la reconquête et le développement des Services publics »

 

Argenteuil, le 12 juin 2015

 

 

Déclaration de Jean-Michel Ruiz, Secrétaire départemental du PCF95,

« Pour la reconquête et le développement des Services publics »

 

L’association « convergence nationale des collectifs de défense et de développement des services publics », qui regroupe syndicats, associations et partis politiques de gauche et dont le PCF est partie prenante, organise une initiative nationale les 13 et 14 juin prochain à Guéret, contre la politique d’austérité et pour le développement des services publics et de la protection sociale.

L'éducation, la santé, la protection sociale, la recherche, l'énergie, l'eau, le logement, le crédit, la Poste, la sécurité, la justice, la culture... doivent être protégés car ils assurent les conditions de l'égalité et de la citoyenneté.

Le gouvernement socialiste (comme les précédents de droite) considère les services publics, nationaux et locaux, ainsi que les droits sociaux comme une charge insupportable. Plutôt que de s'attaquer, pour les financer, à la fraude, à l'évasion fiscale et aux intérêts indus de la dette, aux profits exubérants des multinationales, des banques, et de procéder à une véritable réforme fiscale, promise mais jamais réalisée, le gouvernement procède au démantèlement des Services publics en les privatisant et en rognant sans cesse sur leur qualité et leur proximité.

Notre département est particulièrement touché et les luttes se multiplient. La santé est sacrifiée avec les menaces qui pèsent sur les EHPAD (Jacques Achard à Marly la Ville ou le Cèdre bleu à Sarcelles) ou les hôpitaux (Villiers le Bel, Gonesse, Eaubonne, Pontoise, Argenteuil…). La Poste supprime des bureaux ou des services tant dans le Vexin que dans les villes (Gonesse, Villiers le Bel, Montigny les Cormeilles…). Les fonctionnaires territoriaux subissent les coupes sévères dans les dotations d’Etat (suppressions de postes dans plusieurs municipalités) et les conséquences de la réforme territoriale (AB Habitat, crèches de la CCVOI…). Des classes sont menacées de fermeture dans de nombreuses écoles du Val d’Oise. Les transports sont sinistrés tant par rail que par bus. L’Etat se désengage même dans son rôle de « maintien de l’ordre public » en envisageant de transformer les commissariats en postes de police avec moins de personnels et des horaires limités (Garges, Bezons…).

Le PCF95 appelle les citoyens, élus, salariés, usagers, organisations syndicales, associatives et politiques, collectifs et coordinations, à organiser la reconquête des politiques publiques, des services publics et de la sécurité sociale, à renforcer la résistance sociale dans les différents territoires et à la faire converger.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.