Fédération du Val d'Oise

Fédération du Val d'Oise
Accueil
 

Facebook
 
 
 
 

Intervention de Dominique Lesparre à propos du "collège durable" lors de la séance du Conseil Général du 12 juillet.

INTERVENTION PLAN « COLLEGES DURABLES »

Monsieur le président, chers collègues,

Au premier abord, nous  pourrions nous féliciter de cette opération « Collèges Durables ». Introduire davantage de développement durable au sein des collèges est une intention louable.

Mais voilà, le développement durable devient le cache-sexe de la rigueur budgétaire qui s’attaque à présent aux emplois de fonctionnaires de notre collectivité affectés dans les collèges..

Sous couvert de vouloir améliorer, je cite, « la qualité des services offerts aux collégiens » et d’inscrire la dimension environnementale comme volet pédagogique,  vous semblez vous engager dans une opération de "dégraissage" dans les règles : pas moins de 18 postes seraient déjà supprimés à la prochaine rentrée ! Si ce plan était voté, ce sont près de 400 postes qui à terme disparaitraient.

Et vous nous demandez d'approuver cette délibération ?

Ce sera sans moi.

Dans ce projet de charte qui nous est fourni, vous vous gardez bien d’approfondir la réalité de ce plan.

Bien sûr, les économies de papier, d’eau, d’énergie sont nécessaires. Mais en quoi l’externalisation du nettoiement (que vous précisez partielle) l’est-elle ?

Car il s’agit bien là de la privatisation du travail des agents de nettoyage !

Dans chaque collège, il ne restera qu’un poste d’agent polyvalent. Le travail restant sera effectué par des entreprises privées, qui, vous ne pouvez le nier, ne sont pas  transportées par l’intérêt général.

Que vont devenir les agents qui voient leurs fonctions supprimées ?

Vous promettez une mutation, ou une formation.

Qu’en sera-t-il vraiment ? Une liste de 45 postes leur sera proposée, et advienne que pourra.

Mobilité forcée, poste non équivalent, ce sera le lot de ces agents publics.

Les syndicats vous ont alerté, mais vous  préférez vous obstiner.

Même la méthode est plus que contestable car vous n’avez même pas le courage d’assumer la réalité de votre projet : vous tentez une fois encore de "noyer le poisson" en nous proposant une recette dans laquelle vous saupoudrez une pincée de développement durable,  un zeste d’égalité des chances et une bonne grosse louche de rigueur. Vous avez apparemment oublié la dimension humaine du développement durable.

Quel cynisme dans le contexte actuel ! Car dans les faits, vous n’avez aucun scrupule à fabriquer davantage de précarité et de chômage,  en abandonnant à des  intérêts privés des métiers exercés au sein de nos collèges publics.

Cette décision est un acte grave, qui remet en cause le fondement même du service public. Une nouvelle fois, ce sont les Valdoisiens qui vont devoir en payer le prix.

Sachez, Monsieur le Président, que si les syndicats décidaient d'un mouvement de grève contre cette mesure, je les soutiendrais pleinement.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.