Fédération du Val d'Oise

Fédération du Val d'Oise
Accueil
 

Facebook
 

Agenda



 
 
 

L'inauguration du Tram à Bezons, le 19/11/2012

Inauguration du T2 : Discours de Dominique Lesparre, Maire de Bezons, Conseiller général du Val-d'Oise, Bezons, le 19 novembre 2012

 

Chère Christiane Leser, cher Patrice,

Chers collègues élus,

Mesdames, Messieurs,

Chers amis-es

 

Vous avouerez que les organisateurs - Conseil général des Hauts-de-Seine en tête - auraient pu mieux faire que de choisir un lundi matin pour inaugurer le prolongement de la ligne du tramway T2 !

Vous aurez compris que les conditions étaient ainsi réunies pour ne pas faire de cette journée un grand événement populaire !

Eh bien c'est parce que vous avez été délibérément tenus à l'écart de cette manifestation que je n'ai pas souhaité, ce matin, m'y associer.

Et c'est parce que vous avez été délibérément tenus à l'écart  de cette inauguration que nous avons pris l'initiative de lui donner, ce soir, une dimension populaire et conviviale.

Inaugurer sans vous ce prolongement de ligne, vous qui vous êtes tant mobilisés pour que le tram franchisse le pont de Bezons, était pour mon équipe et moi tout simplement inconcevable.

Depuis ce matin vous avez été des milliers, à venir "essayer" le tram.

Déjà, en octobre 2011 à l'occasion de notre Forum de la ville sur les transports, vous aviez été très nombreux à le découvrir, certes à l'arrêt, mais " pour de vrai ".

A présent, il suffit d'observer vos regards pour mesurer à quel point l'émotion est au rendez-vous.

Comme vous, je suis à la fois extrêmement ému et heureux de nous voir tous ici réunis pour célébrer l'évènement.

Emu, parce que j'ai une pensée amicale, fraternelle pour Jacques Leser, maire de notre ville de 1979 à 2001, qui fut, il y a plus de vingt années maintenant, à l'origine de ce très beau projet.

Jacques Leser nous a quittés au début de cette année. IL NOUS MANQUE AUJOURD'HUI PLUS QUE JAMAIS…

Lui qui ne cessait de me dire que lorsque viendrait le temps de l'inauguration, il se coifferait d'une très vieille casquette de traminot qu'il affectionnait et rangeait précieusement pour l'occasion…

En riant avec ses proches, il parlait de son train électrique.

Jacky a toujours cru, dur comme fer, au tram.

Pour lui, ce projet s'inscrivait dans une volonté collective d'amélioration des transports publics pour les Bezonnais.

Il représenterait un atout inestimable pour le développement de notre territoire au service des femmes et des hommes qui le composent.

Cette intuition, était la bonne.

Pourtant, beaucoup n'y croyaient pas, affublant Jacques Leser de "doux rêveur".

Pour Jacky et son équipe de l'époque à laquelle JE SUIS EXTREMEMENT FIER D'AVOIR APPARTENU, avec d'autres ici présents, nous avons toujours été convaincus de sa nécessité.

C’est la raison pour laquelle, ces dernières années, NOUS EN AVONS FAIT UN AXE DECISIF, PRIMORDIAL DE NOTRE PROJET DE VILLE.

Nous savions qu’il serait avant tout un  outil au service des Bezonnaises et des Bezonnais, au service de tous les habitants et salariés de notre territoire.

Nous savions qu’il contribuerait à recréer également les conditions du développement économique.

Je suis donc ému, tout comme je suis extrêmement heureux parce que nous vivons un EVENEMENT HISTORIQUE pour notre ville.

NOUS VIVONS UNE TRES GRANDE VICTOIRE COLLECTIVE.

Avec ce nouveau mode de transport qu’est le Tramway : ultramoderne, propre et respectueux de l’environnement, accessible à tous les types de handicap, aux personnes âgées et aux poussettes, nous renouons fièrement avec le passé de Bezons tout en nous projetant dans l’avenir avec confiance.

En tant que Maire et Vice-président du Conseil général du Val-d'Oise en charge des transports de 2008 à 2011, membre du Conseil d'administration du STIF, le Syndicat des transports d'Ile-de-France, j’ai en partie conduit la réalisation des travaux liés au Tramway en imaginant avec nos services, nos partenaires, les Bezonnais, les nombreuses transformations qui allaient s’opérer dans la ville.

Nous avons eu à supporter les désagréments de ces aménagements et de ces premiers jours de mise en circulation.

Aujourd'hui, je tiens à remercier  chaleureusement les Bezonnais, tous nos partenaires, les fonctionnaires des services de l'Etat, la DDE qui, malgré la RGPP, ont cru en ce projet et l'ont porté à nos côtés toutes ces années.

Je veux également remercier les financeurs que sont :

- le conseil régional d'Ile-de-France,

- l'état

- la RATP

- et les 2 Conseils généraux du Val-d'Oise et des Hauts-de-Seine qui ont financé cette réalisation dont le coût total représente près de 224 millions d'euros hors taxes.

Je remercie bien sûr l'agglo ses services qui ont travaillé ce dossier et ceux du réseau de bus et toutes celles et ceux – VOUS ETES NOMBREUX CE SOIR – qui ont contribué à l'aboutissement de ce dossier majeur.

Je salue nos partenaires économiques pour leur constance et tout particulièrement le directeur de HRO.

Je veux aussi vous remercier de votre patience, persuadé que vous avez pris conscience de ce remarquable travail qui a permis à BEZONS DE PRENDRE DURABLEMENT le virage de la modernité.

Je veux enfin remercier tous les ouvriers et techniciens, tous les agents qui se sont mobilisés pour gagner ce pari.

Cette réussite est la leur, elle est aussi la vôtre et je vous en suis extrêmement reconnaissant.

IL EN AURA FALLU DE L'INVESTISSEMENT, DES DISCUSSIONS, DES DEMARCHES, DES REUNIONS, DES CAMPAGNES DE PETITION POUR QUE LE T2 FRANCHISSE LE PONT DE BEZONS !

Chacun d’entre nous peut se sentir concerné par l’arrivée de notre Tramway, dont la ligne a été tracée de manière à desservir les lieux et les équipements publics qui génèrent le plus de déplacements à l’échelle de la région.

Chacun d’entre nous sera amené à l’utiliser, / que ce soit pour aller travailler, pour suivre des études ou tout simplement pour ses loisirs.

La refonte importante des lignes de bus qui découle de cette mise en service du Tramway a également été pensée de façon à ce que les habitants de tous les quartiers et des autres communes puissent, eux aussi, disposer de transports collectifs plus efficaces et plus performants.

A ce propos, NOUS RENOUVELONS NOTRE DEMANDE AU CONSEIL GENERAL ET AU STIF DE CREATION D'UNE VOIE BUS EN SITE PROPRE SUR LA RD 392 AINSI QUE LA LIAISON EGALEMENT EN SITE PROPRE VERS  LA GARE D'ARGENTEUIL PAR LA 311 DANS L'ATTENTE DE LA PROLONGATION DU TRAMWAY QUE NOUS APPELONS DE NOS VŒUX.

Bien évidemment, je manquerais à tous mes devoirs, si je n'y allais pas de mon couplet sur LA TARIFICATION DES TRANSPORTS EN COMMUN. De nombreux Bezonnais renoncent à prendre les transports ou achètent leurs tickets à l'unité, faute de pouvoir acheter un passe Navigo.

C'est pourquoi, avec les élus de ma sensibilité nous militons pour UNE ZONE UNIQUE EN ILE-DE-FRANCE qui serait une VERITABLE MESURE DE JUSTICE SOCIALE !

Le prix de nos déplacements doit être le même que l’on vive en petite couronne ou en grande couronne, que l'on habite Paris, Trappes, Evry, Villeneuve-la-Garenne, La Courneuve, Champigny ou Bezons.

Une seule région, un seul tarif accessible pour le plus grand nombre, une seule zone : LE DROIT A LA MOBILITE, C'EST AUSSI LE DROIT DE VOYAGER DANS TOUTE L'ILE-DE-FRANCE.

CE TRAMWAY, nous le voyons bien autour de nous, CE N’EST PAS SEULEMENT UN MOYEN DE TRANSPORT qui va concrètement favoriser la mobilité des Bezonnais.

C’EST BIEN PLUS QUE CELA.

Il permet déjà de recréer une continuité urbaine DURABLE, de développer des circulations douces pour les cyclistes et les piétons, de nouveaux services publics, une maison de la petite enfance, un centre social, 500 nouveaux logements, de nouveaux équipements et immeubles pour l'activité économique, enfin de nouveaux espaces verts et de détente à l'image du mail piétons Jacques Leser et de notre prochaine base de loisirs sur les bords de la Seine.

Il permet de repenser notre cœur de ville, autour de notre futur Hôtel de ville, à la Grâce de Dieu.

Je souhaite que chacune, chacun mesure l’ampleur du changement que nous allons connaître désormais.

C’est dans cet esprit que nous avons souhaité UNE INAUGURATION POPULAIRE de ce tramway, à l’image de nos batailles menées pour le gagner.

Avant de conclure, je n'oublie pas et salue ceux qui, depuis le premier jour, ont permis, par leur implication constante, d’assurer le bon déroulement de ce chantier contribuant à embellir et transformer notre ville.

Mes remerciements s'adressent bien évidemment aux personnels de la RATP et de TVO qui par leurs fonctions seront chaque jour, dans les bus et les rames du Tramway, au service du public bezonnais, notamment.

Chers Bezonnais, Mesdames, Messieurs, je vous le dis : OUI, NOUS AVONS EU RAISON DE MENER CETTE LONGUE BATAILLE POUR QUE LE TRAMWAY VIENNE JUSQU'A NOUS.

Il est à présent la colonne vertébrale d’une ville - la nôtre - en pleine mutation.

Il est la colonne vertébrale d’une ville qui se métamorphose et s'embellit; d’un territoire qui se veut attractif et ambitieux.

Oui, ce Tramway, c’est l’occasion de retisser du lien entre les différents territoires.

C’est en réalité le symbole d’un vrai projet de ville véritablement moderne et profondément solidaire.

Et tout cela doit nous inspirer de la fierté.

JE VOUS REMERCIE CHALEUREUSEMENT de votre présence et sans plus attendre, je vous invite à trinquer à notre victoire et à la convivialité que nous avons souhaitée pour la fêter !

 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.